Nouveau blog !

Eh oui, ces pages sont obsolètes ! Mais vous les retrouverez sur ma nouvelle adresse :


http://leverreamoitieplein.net


Avec un nouveau design tout neuf et tout joli, en plus ! ;-)

Petite lucarne & Grand écran

Samedi 5 mai 6 05 /05 /Mai 16:26

Bref.

 

En septembre dernier, je rentrais de vacances. Je me suis connectée sur Facebook et là, j'ai vu une vidéo. J'ai demandé à ma pote Lola ce que c'était que cette vidéo : "C'est quoi cette vidéo ?". Elle m'a dit : "Quoi ? Tu connais pas la nouvelle série d'1 minute 30 qui passe dans le Grand Journal sur Canal + ?". Non, je la connaissais pas.

 

J'ai regardé, je me suis marré, j'ai adoré. Du coup j'ai : maté les 4 épisodes que j'avais ratés, liké la page Facebook, partagé la page Facebook en mettant un commentaire genre "à découvrir absolument !!!" comme si j'étais fan depuis le début, cherché à quel moment ça passait dans le Grand Journal.

 

bref-jadore-cette-serie

 

Le lendemain soir, j'ai voulu regarder l'épisode du jour en direct. Normalement, ça passait à 20h30. À 20h10, j'ai maté "scènes de ménages" sur M6 jusqu'à la pub de 20h28. J'ai zappé sur Canal. C'était pas encore l'heure. J'ai attendu. Y a eu la Boîte à Questions, le SAV d'Omar et Fred, le générique de fin, le début du film qui était sorti au cinéma 6 mois avant et qui s'est crypté au bout de 2 minutes parce que j'étais pas abonnée. J'ai pensé que j'avais raté l'épisode. J'avais aussi raté la fin de "scènes de ménages". Du coup, j'ai lancé un appel à tous mes amis sur Facebook pour comprendre ce que j'avais mal fait. Mon pote Fred m'a dit que ça passait pas tous les jours : "ça passe pas tous les jours, c'est pour ça :)". Comme je savais pas quels jours ça passait, j'ai arrêté de vouloir la regarder en direct.

 

Ensuite j'ai cherché Kyan Khojandi sur Twitter et je l'ai followé. J'ai aussi cherché comment se prononçait Kyan Khojandi mais j'ai pas trouvé. Du coup, je dis jamais son nom : "Ouais, tu sais, le mec de Bref, là...". Quand je voyais un pote, je lui demandais systématiquement s'il avait vu le dernier épisode de Bref - "t'as vu le dernier épisode de Bref ? Excellent !" - et s'il connaissait pas, je le forçais à regarder un épisode devant moi pour être sure qu'il allait le faire. Je regardais l'épisode avec lui, je me marrais comme si je l'avais jamais vu, je vérifiais bien si mon pote se marrait aussi et je lui disais : "tu vois ? je t'avais dit : Excellent !".

 

Au bout de quelques semaines, y avait déjà plus de 100 000 fans sur la page Facebook. Puis 200. Puis 500. Puis 2,6 millions. Du coup, y a des tonnes de gens qu'ont parodié Bref pour plein de trucs : faire leur CV, faire une pub pour une boutique en ligne de chaussures, dire aux gens d'aller s'inscrire sur les listes électorales, parodier DSK dans les Guignols de l'Info. Quand j'entends parler de cette série, j'ai systématiquement en tête : la musique du générique, la voix-off de Kyan Khojandi, l'expression "du coup", les applaudissements qui vont avec le générique de fin. Et quand je mate un épisode, j'attends toujours la phrase qui vient après le générique parce que souvent, elle est bien trouvée.

 

Bref, j'adore cette série.

 

(Applaudissements du public)

 

"Hey, et si je parodiais "Bref" sur mon blog ? Comme ça je pourrai parler de Kyan Ko... Koh... Yan... Tu sais, le mec de Bref, là !"

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Par Suzie Lou - Publié dans : Petite lucarne & Grand écran - Voir les 5 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 10 mars 6 10 /03 /Mars 13:48

Rien que pour vous, chers lecteurs, j'ai tenté l'aventure ultime : Passer une nuit blanche devant la version XXL de l'émission (culte) : Culture Pub. Si c'est pas une preuve d'amour incontestable, ça. Comment ça, j'avais pris les billets avant la création du blog ?! Pfff... ce que vous êtes exigeants, incroyable.

 

Après 1h de queue et d'attente devant des clips plus-cliché-tu-meurs (rappeurs et bombasses qui lavent des voitures en sous-vêtements, comme on en trouve devant n'importe quelle maison les dimanches d'été, bien entendu) et un accueil à coup de Perrier-Rabbit Pizza (à volonté), le show commence enfin ! Je vous préviens : à la Nuit des Publivores, il faut assumer à fond son côté enfant de la télé - et enfant tout court. C'est le minimum requis pour s'éclater en chantant "Pandi Panda" et "Bécassine" (et les avoir dans la tête tout le WE qui suit) en choeur avec Chantal Goya (en playback, pour sa part, mais passons) ! J'avoue : j'ai assumé :)

 

S'en sont suivies 4 parties de pubs toutes plus drôles, émouvantes, (trop) longues et/ou incontournables les unes que les autres. Une liste exhaustive est bien entendu hors de ma portée de blogueuse qui a dormi 4h et s'est réveillée en chantant "Ce matin, un lapin, a tué un chasseur..." (si j'ai réussi à vous mettre l'une ou l'autre de ces chansons dans la tête, j'aurai tout gagné ! Y a pas de raison que je sois la seule à subir ça), j'ai donc sélectionné 4 perles, parmi d'autres, à regarder tout de suite en images :

 

Le sponsor Perrier a quand même un sacré bagage (à défaut d'un nouveau spot génial) avec sa pub ultra glamour (limite indécent, diraient certains) et on adore :

 

En Argentine, on admet (enfin !) qu'une tablette de bon chocolat vaut mieux que n'importe quel mec :

 

Super spot contre la peine de mort par Amnesty International (des frissons, que j'ai eu, même si la musique y est pour beaucoup - on reconnait le mythique morceau de Noah-se-prend-en-photo-tous-les-jours-pendant-6-ans, par Carly Comando) :

 

Enfin, le spot à répétition qui m'a fait pleurer de rire : Les pubs pour Sunrise, une compagnie de forfaits mobiles, tellement réalistes... et dont voici un exemplaire (n'hésitez pas à regarder les autres, le gag à répétition fonctionne à merveille) :

 

Bon, je l'avoue, mes lecteurs chéris, à 5h30 du matin, après 15 cafés et les 2/3 d'une bouteille de Perrier, alors qu'il restait encore la dernière partie (NB : ma coéquipière avait déjà capitulé 1h30 auparavant) et, aussi dévouée sois-je (ça se dit ? J'ai envie que ça se dise, moi), j'ai rendu les armes et pris le premier métro.

 

N'empêche, la Nuit des Publivores, pour les enfants de la pub que nous sommes, c'est à faire au moins une fois. Juste : Posez une RTT le jour même, dormez jusqu'à 21h et tentez de choper les VRAIS sièges confortables en arrivant 1h30 avant maxi. Et laissez votre poisson rouge chez vous, le sac congélation (rempli d'eau, je suis pas un monstre, non plus), il supporte mal.

 

D'ailleurs, il veut absolument que je vous montre la pub qui m'a fait penser à lui :

(Never say no to Jean-Michel)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Par Suzie Lou - Publié dans : Petite lucarne & Grand écran - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 27 février 1 27 /02 /Fév 15:21

Une petite vidéo (prémonitoire ?), extrait des débuts à l'écran de THE artist du moment !

 

 

"And the Oscar goes to... Jean Dujardin !" (avec l'accent, bien sûr, c'est plus glamour.)

 

Bravo, Jean, on se souvient de toi à l'époque des Nous C Nous, quand on savait déjà que tu irais loin...

 

Et maintenant, on est fiers de toi ! (Ce qu'ils sont chauvins, ces Français, faut toujours qu'ils ramènent tout à eux :) )

 

+ en bonus : un bel article sur le parcours de la star (si, si, la star, on peut le dire) à lire ici.

Par Suzie Lou - Publié dans : Petite lucarne & Grand écran - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés